SANTÉ
SANTÉ
La qualité de l'air intérieur devient un enjeu majeur de santé publique et est un des sujets les plus étudiés par les autorités sanitaires. On a , en effet, récemment découvert qu'une part importante des pollutions de l'air intérieur n'étaient pas liées à la présence des occupants, mais provenaient des émissions polluantes des produits du bâtiment et du mobilier (formaldhéhydes, CIV, fibres, particules allergisantes..) ou de l'usage et du stockage de produits ménagers.
On découvre avec ces objets de santé les possibilités de mieux connaître et prendre soin de son corps. Normalement ils doivent inciter l’utilisateur à faire davantage d’efforts physiques. La difficulté est de continuer à les utiliser et de ne pas les abandonner après les 3 semaines d’usage fatidique !
Tensiomètre Withings

Facile à utiliser, puisqu’il suffit de passer le brassard autour du bras, puis d’activer le tensiomètre sans fil. L’application Health-Mate se lance alors automatiquement. Le cloud du constructeur sauvegarde les mesures de tension et délivre un graphique. Pour appréhender la santé du cœur.

Traqueur de sommeil Aura Withings

Le Withings Aura (300€) comprend un capteur plat qui se place sous le matelas. Il est relié à une station d’accueil posée sur la table de chevet. Le capteur de sommeil lavable placé sous les draps de votre lit suit les mouvements du corps, le rythme cardiaque et la respiration. Toutes les données recueillies sont évidemment transmises à votre mobile via Bluetooth, pour être[...]

Le Withings Aura (300€) comprend un capteur plat qui se place sous le matelas. Il est relié à une station d’accueil posée sur la table de chevet. Le capteur de sommeil lavable placé sous les draps de votre lit suit les mouvements du corps, le rythme cardiaque et la respiration. Toutes les données recueillies sont évidemment transmises à votre mobile via Bluetooth, pour être présentées sous forme de belles courbes.

voir plus
Balance connectée Withings

Sans doute mon premier objet connecté… en 2012. En plus de vous peser, la balance Withings mesure la masse grasse, le rythme cardiaque et envoyer toutes les données sur le Smartphone.

Nous avons aimé

Son plateau en verre de 36 cm de côté est facile à nettoyer, son grand écran est parfaitement lisible, et Withings fournit des pieds pour une utilisation sur moquette et les quatre[...]

Sans doute mon premier objet connecté… en 2012. En plus de vous peser, la balance Withings mesure la masse grasse, le rythme cardiaque et envoyer toutes les données sur le Smartphone.

Nous avons aimé

Son plateau en verre de 36 cm de côté est facile à nettoyer, son grand écran est parfaitement lisible, et Withings fournit des pieds pour une utilisation sur moquette et les quatre piles LR03 nécessaires à son démarrage. Des piles qui lui offrent une autonomie d’environ trois mois d’utilisation. Le paramétrage n’est pas difficile, mais fastidieux.

 
voir plus
Impédancemètre connecté Terraillon

L’impédancemètre connecté est l’un des rares sur le marché dans sa catégorie, à analyser en plus du poids, de l’IMC et de la masse graisseuse, la masse hydrique et la masse musculaire. Grâce au Web Coach POP, on visualise ses données qui sont synchronisées sur son smartphone, pour un suivi sur le long terme de son historique de mesure et de ses progrès. Prix public[...]

L’impédancemètre connecté est l’un des rares sur le marché dans sa catégorie, à analyser en plus du poids, de l’IMC et de la masse graisseuse, la masse hydrique et la masse musculaire. Grâce au Web Coach POP, on visualise ses données qui sont synchronisées sur son smartphone, pour un suivi sur le long terme de son historique de mesure et de ses progrès. Prix public indicatif : 100 euros.

Entreprise partenaire de la Maison Numérique Connectée : Terraillon.

voir plus
Bracelet e-santé I-Health

Simple à utiliser, le tensiomètre connecté pour le poignet iHealth Sense mesure la tension artérielle, la fréquence cardiaque et détecte l’arythmie.

DES USAGES…  & DES SERVICES

La santé dans la la Maison Numérique Connectée Normande

Surveiller sa santé n’est plus l’apanage du médecin. Les objets connectés nous permettent de bénéficier d’un système d’alerte, déclenché en fonction des variations de poids du patient. En Auvergne, le programme Cardiauvergne, lancé en septembre 2011, a fait ses preuves. Environ 500 patients sont suivis, et le programme a répondu à plus de 600 alertes. Les données recueillies, quant au poids et à l’état de santé du patient, sont envoyées à la cellule de coordination composée de professionnels de santé. Cette cellule de coordination est en contact direct avec un vaste réseau de pharmacies, le service des urgences et une infirmière attitrée et équipée d’un smartphone, sur lequel elle reçoit les données du malade. Suite à une alerte, les mesures prises par la cellule de coordination peuvent varier d’un simple appel téléphonique au patient, à l’envoi d’une infirmière ou d’un docteur à son domicile ou, dans le pire des cas, à une hospitalisation d’urgence.

On estime à 200 millions le nombre de personnes à travers le monde souffrant d’une pathologie qui pourrait être traitée grâce à la télémédecine. À l’heure actuelle, seul 1% de ces malades seraient équipés d’une solution M2M, laissant entrevoir de réelles opportunités de développement.

Trois pathologies disposent aujourd’hui de solutions de surveillance à distance très abouties : le diabète, les défaillances cardiaques et l’apnée du sommeil. Il est clair que la médecine connectée dispose de réels arguments pour s’imposer au plus grand nombre. Le succès de l’e-santé pousse d’ailleurs les assurances à investir dans la recherche. Ainsi au sein de la grande université américaine, Carnegie Mellon, une cellule de R&D fonctionne en partenariat avec une assurance maladie. Les objets connectés peuvent apporter beaucoup à l’environnement médical, encore faudrait-il savoir en exprimer le potentiel au sein d’écosystème de soin. Doro, leader des télécoms simplifiées, vient de conclure un partenariat avec la société Withings. Les dernières offres domotiques, comme celle d’Archos, intègrent la santé, avec un bracelet de coaching sportif. Le Samsung 5 dispose, quant à lui, d’un capteur cardiaque. Autant dire que tout un écosystème autour du bien-être et de la santé est en train de se créer.

bracelet-i-health
N’hésitez pas à adhérer à l’association !

Adhérer